décembre 2010

Alors que l’empereur du social gaming sort avec succès CityVille , avec déjà 3 millions de joueurs selon TechCrunch (edit : 26 millions au moment où je poste ce billet), l’empire Farmville est de plus en plus critiqué pour son management et ses nombreux plagiats.  Les déclarations de son son PDG Mark Pincus: "I don’t fucking want innovation" sont en train de le rendre aussi célèbre qu’un bobby kotick  "Et Tony, vous savez que si ça ne tenait qu'à moi, j'augmenterais encore davantage les prix". Niveau plagiat et espionnage industriel, le récent pacte négocié avec Playdom montre à quel point la lutte est sanglante entre les monstres de Facebook… et que ce monde ne sonne pas jeu vidéo traditionnel…