juin 2011

Advergame classieux pour la promotion de la Mini, jouable uniquement sur Facebook.Comme de nombreux jeux publicitaires pour des marques automobiles, Mini propose à son tour un jeu de course. Mais la comparaison s’arrête là car on joue dans de « vrais » environnements. En effet les circuits sont des plans de villes dans lesquels on évolue. Donnant ainsi l'impression de jouer au premier GTA sur Google Map.

Entrée en bourse de Zynga, arrivée de Onlive sur Facebook, levée de fond pour un développeur de social games « hardcore », les choses bougent et se structurent dans le monde du social-gaming.

Le gameplay évolue

Tous comme Zynga ? Plusieurs sociétés ne cherchent plus à faire du zynga-like, à commencer par Playfish qui déclare que cloner des jeux ne se révèlera pas payant à long terme car le consommateur se lassera. C’est aussi l’avis de Playdom qui annonce l’arrivée prochaine de nombreuses nouvelles IP originales. A ce titre, on peut saluer l’expérience différente que propose N.O.V.A. Near Orbit Vanguard Alliance (de GameLoft), un jeu de tir entièrement en 3D sur le réseau social, Monster Galaxy qui est un Pokemon-like et enfin les jeux de Kabam.

Alors que Sims 3 s’affiche depuis quelques jours sur nos écrans de télévision à l’occasion de son extension "Générations", John Riccitiello, CEO d’Electronic Arts, vient d’annoncer l’arrivée du célèbre jeu de Will Wright sur Facebook. Le concept des Sims ne sera évidemment pas révolutionné, l’unique nouveauté sera de pouvoir jouer avec ses amis sur le réseau social. Ainsi le joueur pourra inviter sa voisine dans son appartement virtuel pour manger des pizzas et plus… Inversement, pour se venger, le petit ami de cette voisine aura la possibilité de venir semer la zizanie dans l’appartement…