juillet 2011

Les jeux sociaux exploitent de nombreuses statistiques issues de l’observation de leurs centaines de millions d’utilisateurs. Chaque clic est disséqué et analysé. Nous avons déjà abordé une partie de ces metrics (MAU -Monthly Active Users- et CPA -Cost of Acquisition-) dans un article au début de l’année. Abordons maintenant la suite :

Jolis mots de communicants pour définir les relations entre jeu publicitaire et contenu d’une marque à l’heure où 83% des français trouvent que la pub dérange la navigation sur internet. Capter l’attention des internautes est un défi difficile car seul le contenu les intéresse et uniquement lui. Désormais la communication d’une marque sur le web doit être capable d’apprendre quelque chose, de donner avant de demander au consommateur de l’acheter.

Il y a quelques semaines, nous avons rencontré une équipe de développeurs de jeux Facebook : PixBuilder. A cette occasion, ces nouveaux entrants dans le social gaming  nous ont présenté leur premier jeu : Waku Waku Blitz !

Deux jeunes fondateurs

Les fondateurs de PixBuilder, Etienne Bégué et Yvan Taurines, ont tout deux été formés à l’ENJMIN et ont travaillé pour des studios de jeux vidéo français. Ce qui leur a donné une expérience du jeu social : Yvan a précédemment travaillé sur des jeux sociaux ou des jeux en ligne. Pour cette jeune start-up, sortir un jeu sur facebook s’est imposé car c’est un accès direct et rapide à des millions de joueurs. De plus, leurs ressources étant limitées, il était plus réaliste de produire un jeu web comme premier projet, en mode "garage".