novembre 2011

Les advergames des marques automobiles sont souvent « la crème » de l’advergame : les budgets sont conséquents et l’univers s’y prête parfaitement. Ces jeux exploitent toutes les innovations et toutes les tendances : social gaming, réalité augmentée, jeux mobiles… Voici un focus sur différentes expériences ludiques automobiles :

Après plus d’un an et demi de « blogging » sur kiiwiigames, 2 constats positifs s'imposent: l’actualité du social gaming et de l’advergaming a connu une croissance constante et même TF1 en a parlé. Le blog n’a jamais eu pour but de traiter toute l’actualité de ces domaines. Mais actuellement cela devient compliqué de livrer un panorama complet tant il y a de nouveaux jeux, de nouvelles belles initiatives. Concernant l’advergaming, nous allons donc proposer tous les mois une sélection d’opérations intéressantes, parfois réussies, parfois moins, en tout cas toutes démontrant que l’interactivité et le jeu intéressent de plus en plus les marques.

La dernière super-production de Zynga se nomme CastleVille, un jeu qui mêle aventure et gestion de vie de château. C’est un social game, donc point de batailles épiques mais de la récolte et de la décoration. CastleVille s’inscrit dans la lignée de CityVille, le gameplay n’apporte aucune innovation, c’est pour cela que je m’intéresserai uniquement à la première demi-heure de jeu. En effet, cette demi-heure est capitale pour accrocher le joueur, plus il jouera longtemps, plus il aura de chance de revenir le lendemain. Comme dans tout bon jeu facebook, la fidélité se renforce à chaque session.

La publicité subit une crise de confiance : 1 français sur 3 se déclare publiphobe, 83% des internautes jugent la publicité en ligne envahissante. Devant ce constat d’échec, la communication se remet en cause et cherche des solutions pour regagner l’intérêt des consommateurs. Proposer des expériences riches et pertinentes sur le Web est une des solutions, d’ailleurs les professionnels du marketing ne s’y trompent pas et ne cessent d’augmenter leur budget de communication en ligne. Par conséquent l'advergame, en tant qu’expérience interactive, est un outil de plus en plus utilisé : RedBull, Coca-Cola, Nissan, Ubisoft, Novotel, France Télévision, Magnum…toutes ces marques utilisent le jeu vidéo dans leur campagne marketing.

Le jeu vidéo entre au Grand Palais juste après la Foire Internationale d'Art Contemporain et en même temps que Paris Photo. Un superbe coup de projecteur pour cet objet culturel né il y a à peine un demi-siècle. Game Story se veut plus grand public que MuseoGames, la précédente exposition. Finie l'ambiance sombre façon « salle de jeux », place à un univers "publicité Wii". Game Story met l'accent sur les hits du jeu vidéo, on y trouve du Super Mario, du Sonic mais aussi le sublime Child of Eden qui n'aura conny qu'un succès critique. Je conseille de réaliser la visite en semaine (moins de monde) et à deux pour pouvoir s’essayer en équipe à Double Dragon ou jouer aux nombreuses bornes d’arcades, dont la géniale Dance Dance Revolution Extreme.

Après un décollage en fanfare, les Sims Social connaissent actuellement une hémorragie de joueurs : 9 millions de joueurs quotidiens début aout, 6 millions début novembre.  Ces chiffres restent excellents et le jeu, même s’il n’aura pas réussi à détrôner CityVille, aura prouvé que Zynga n’est pas le seul développeur de social games capable de créer des hits de plusieurs dizaines de millions d’utilisateurs. Alors comment expliquer cette baisse de joueurs ? Une partie de la solution se trouve dans le contenu proposé. Il y a actuellement deux grandes catégories de jeux sur Facebook : les puzzles games (Diamond Dash, Bejewled) et les jeux de gestions (FarmVille). Qu’est ce qui les fait durer ?