Blog

Advergame & Brand Content

Jolis mots de communicants pour définir les relations entre jeu publicitaire et contenu d’une marque à l’heure où 83% des français trouvent que la pub dérange la navigation sur internet. Capter l’attention des internautes est un défi difficile car seul le contenu les intéresse et uniquement lui. Désormais la communication d’une marque sur le web doit être capable d’apprendre quelque chose, de donner avant de demander au consommateur de l’acheter.

Être capable d’apprendre quelque chose.

Pour cesser les sollicitations inutiles et proposer une expérience originale, il y a les blogs de marques, les vidéos, les communautés de passionnés et les contenus interactifs. Parmi les contenus interactifs, il y a le jeu. Pour qu’il soit bon, il doit être intéressant, apporter quelque chose. Si la marque veut faire passer des idées, c’est par le gameplay. Par exemple, dans une simulation de ferme, pour enseigner l’importance de la culture bio sur l’environnement, on a le choix entre donner des fiches de lecture. Que personne ne lit.  Ou bien montrer au joueur les effets d’une agriculture intensive sur son champ : cela épuise la terre, abime les nappes phréatique, détruit la bio-diversité etc… Ce qui rendra bien plus difficile la réussite de ces objectifs : comme la préservation du hamster d’alsace.
Précision : étudier n’est pas jouer, même si on apprend quelque chose. En effet, pour être un jeu, il ne faut pas d’enjeux sinon on perd le fun.

Dans Clim City, si on joue « mal » l’environnement se dégrade

Distiller les valeurs de la marque

Un bon advergame colle avec l’image de marque et ne peut pas être repris par ses concurrents. Plus facile à faire quand la marque est forte comme Mini qui propose de jouer avec ses voitures comme avec des micromachines, comme Axe qui nous pousse à regarder des filles sur la plage ou comme la redoute qui se propose d’habiller nos avatars sur facebook. Jouets, séduction ou mode comme pour un spot TV chaque marque peut trouver les bonnes valeurs et les transposer dans un jeu. Après toutes ne réussissent pas : j’ai du mal à comprendre le jeu de Fanta sur facebook alors qu’une autre boisson sucrée, Oasis, continue à amuser tout le monde avec ses fruits grâce à ses applications iPhone.

Le jeu d’oasis : de l’eau et des fruits, simple non ?

Soutenir l’advergame

Tout comme un site web évènementiel, un jeu publicitaire partira avec un sérieux handicap si son lancement n’est pas soutenu par une campagne presse et/ou une campagne d’acquisition. De même, garder une cohérence entre le jeu et le reste de sa présence en ligne est capital. Une expérience interactive isolée par rapport au reste de la communication de la marque ne pourra pas être pleinement comprise par les clients.

Gameplay, message cohérent et promotion : 3 conditions qui réalisées avec succès, aideront à la réussite du projet. D’où le besoin de rapprocher annonceurs, agences de communication et studio de développement.