Social-Gaming

Les copycats - ou copies - sont des choix éditoriaux répandues dans le domaine du divertissement. Dans le cinéma et la télévision, cela aboutit à des films comme Armageddon et Deep Impact, ou des émissions comme MasterChef et Top Chef. Dans l'univers du social gaming, dès qu' un jeu dépasse le million de joueurs, il est presque assuré d'avoir sa copie dans les mois qui suivent.

Zynga a popularisé le social gaming et a influencé les interfaces, le rythme et le gameplay de la majorité des jeux web et mobiles de ces dernières années. Forge of Empire d’Innogames a ainsi été nettement influencé par la logique de timer et de clic du géant. Après avoir été annoncé depuis des mois comme révolutionnaire, CityVille 2 est disponible depuis 2 semaines sur facebook, va-t-on vraiment jouer ou juste cliquer ?

Zynga, le leader du social gaming, peine à convaincre joueurs et investisseurs, le cours de son action a été divisé par 3 depuis son introduction en bourse, passant de 10 à 3 $ en 8 mois. En janvier dernier, nous émettions des doutes (Zynga : un géant aux pieds d’argiles) sur l’avenir de ce studio  de jeu dont le business modèle est plus à rapprocher d’un site de poker en ligne que celui d’un pure player du jeu vidéo comme League of Legends.

Alors que le nombre de ses utilisateurs diminue mois après mois (Cityville a perdu 1 million de joueurs depuis début juin), le cours de l’action Zynga suit la même tendance négative. Du coup, le studio a réagi en annonçant la sortie de nombreux social games : Farmville 2, ChefVille, The Ville ainsi qu’une série de puzzle games empruntés à Wooga et King.com.