Blog

Est-ce le déclin des consoles de salons ?

Si le jeu vidéo a réussi à toucher un nouveau public ces dernières années, ce n’est pas grâce à Sony ou Microsoft, mais plutôt grâce à la Wii (désormais essoufflée) à l’iPhone, l’iPad et au social gaming. En effet, les jeux proposés sur ces nouveaux supports sont moins chers, souvent en free to play, plus faciles à prendre en main et proposent une variété de thèmes et de gameplays que ne proposent pas les consoles de salon. 

A côté de cela, les opérateurs Internet distribuent des manettes avec leur box et investissent dans le cloud gaming. Les consoles classiques voient leurs positions menacées.

Des consoles vieillissantes et des jeux stéréotypés

La Xbox 360 est sortie en 2005, cette console est un dinosaure dans l’univers du jeu. Les coûts de développement ont explosé, impossible de lancer un jeu sans un budget de 20 à 30 millions de dollars, ce qui rend les développeurs tellement frileux que l’on ne trouve plus que des FPS ou des jeux de foot. Pour toucher un nouveau le public, il y mieux comme stratégie… surtout que des jeux proposant une expérience différente comme Heavy Rain fonctionnent. Du coup pour de nombreux acteurs, c’est l’iPad qui représente l’avenir.

 

Autumn Dynasty, un triple A… mais sur iPad

Les principaux éditeurs dépassés par le dématérialisé

Les ventes de jeux en magasins s’écroulent, éditeurs et fabricants de consoles n’avaient pas anticipés un tel engouement pour les jeux dématérialisés. « I think all the console guys are running scared » selon Will Wright. Ce retard des leaders comme Electronics Arts ou Ubisoft a permis l’éclosion de Rovio (Angry Birds), Zynga (Farmville) et autres Mobage en Asie. Du coup tous les nouveaux studios naissent grâce au mobile ou au web, laissant les consoles dans leur tour d’ivoire. Mark Zuckerberg a récemment déclarer adoré «Song Pop», un simple quizz musical de la société Freshplanet, où est Activision et sa superbe licence «Guitar Hero» ?

 

Mark est fan de Song Pop

Les contenus et le service, futurs nerfs de la guerre

Les opérateurs internet comme Bouygues proposent des systèmes de cloud gaming et de vente de jeux dématérialisés, défiant Sony et Microsoft qui veulent eux aussi devenir l’unique box multimédia présente dans les foyers. Microsoft apparait bien placé avec la prochaine Xbox grâce à ses partenariats avec HBO, Canal+, sa compatibilité avec n’importe quelle tablette tactile (anticipant ainsi la vague de TV connecté), Kinnect et bien sûr tous les éditeurs de jeux qui patientent en attendant sa sortie.

La future Xbox : TV connecté, Tablette Tactile, Kinnect…

A court terme, la Playstation et la Xbox sont les seules à proposer les derniers triple A, elles n’ont pas à craindre la concurrence des box internet mais avec le cloud gaming la situation pourrait être radicalement différente dans 5 ans. Les constructeurs traditionnels n’auront pas la tâche facile pour convaincre le grand public d’acheter ce nouveau type de consoles à tout faire… dont la rumeur court qu’elles seraient à 99$ couplées à un abonnement mensuel, comme une Box Internet.