Blog

Social-advergame : King of the park

Fanta a frappé fort avec un jeu social publicitaire « King of the Park » dédié à la marque. On retrouve dedans tout ce qui fait le succès de ses publicités : des personnages mignons, des couleurs acidulés et de l’humour (un truc qui manque à beaucoup de jeux vidéo au passage…). Et c’est le succès car en quelques jours, plus de 300 000 personnes y ont joué sur Facebook.

On pense d’abord à un CityVille-like

Des mini-jeux

King of the park  se présente comme une simulation de gestion de parc d’attraction à la Theme Park, mais au final c’est une succession de mini-jeux qui nous est proposée. Chaque attraction contient un mini-jeu : doodle-jump like, plate-forme… Des concepts simples et plutôt sympas mais qui sont terriblement difficiles à jouer !

Par exemple : le rythme du jeu de plate-forme s’accélère au fil des secondes, si bien que l’on ne contrôle rien et que la chute est obligatoire. Bref, la pauvreté du gameplay est le seul reproche que je ferai. Comme dit PopCap : « Add fun, remove frustration! ».
On peut également personnaliser son parc mais cette partie du jeu est trop superficielle pour s’y intéresser.

Un leaderboard pour les nolifes

Le monde de Fanta

Cette déception rencontrée dans le gameplay est d’autant plus dommageable que les graphismes et la musique reflètent parfaitement l’univers fun et coloré que l’on a découvert au travers des publicités. Et que le tout donne envie de jouer.

De vrais cadeaux

King of the Park permet aussi de changer le mode opératoire des concours sur Facebook car les lots (des places pour le parc Astérix) sont distribués aux meilleurs joueurs de la semaine.  Un co-branding intelligent qui colle parfaitement à l’ambiance du jeu.

Que c’est injouable :'(

Malgré la déception côté gameplay, Fanta a réussi son objectif : impliquer le consommateur durant plusieurs minutes, le temps de lui faire passer le message que Fanta c’est cool (je simplifie).

Proposer un jeu social pour palier au manque d’efficacité des facebook ads est une solution pour capter l’attention des consommateurs. De nombreux studios montrent le chemin : Zynga avec Lady Gaga et avec le futur Kung Fu Panda, Rovio avec le film d’animation Rio…rafraichissant !