zynga Tag

Les copycats - ou copies - sont des choix éditoriaux répandues dans le domaine du divertissement. Dans le cinéma et la télévision, cela aboutit à des films comme Armageddon et Deep Impact, ou des émissions comme MasterChef et Top Chef. Dans l'univers du social gaming, dès qu' un jeu dépasse le million de joueurs, il est presque assuré d'avoir sa copie dans les mois qui suivent.

Zynga, le leader du social gaming, peine à convaincre joueurs et investisseurs, le cours de son action a été divisé par 3 depuis son introduction en bourse, passant de 10 à 3 $ en 8 mois. En janvier dernier, nous émettions des doutes (Zynga : un géant aux pieds d’argiles) sur l’avenir de ce studio  de jeu dont le business modèle est plus à rapprocher d’un site de poker en ligne que celui d’un pure player du jeu vidéo comme League of Legends.

Si le jeu vidéo a réussi à toucher un nouveau public ces dernières années, ce n’est pas grâce à Sony ou Microsoft, mais plutôt grâce à la Wii (désormais essoufflée) à l’iPhone, l’iPad et au social gaming. En effet, les jeux proposés sur ces nouveaux supports sont moins chers, souvent en free to play, plus faciles à prendre en main et proposent une variété de thèmes et de gameplays que ne proposent pas les consoles de salon. 

Alors que le nombre de ses utilisateurs diminue mois après mois (Cityville a perdu 1 million de joueurs depuis début juin), le cours de l’action Zynga suit la même tendance négative. Du coup, le studio a réagi en annonçant la sortie de nombreux social games : Farmville 2, ChefVille, The Ville ainsi qu’une série de puzzle games empruntés à Wooga et King.com.

Nous avons déjà abordé sur ce blog les "plagiats" des jeux zynga. La musique, les lignes de code, la marque sont protégés dans l'industrie du jeu vidéo,  mais déposer des brevets sur des concepts de jeu est extrêmement compliqué. Certains studios sont spécialisés dans le « copycat », la reproduction de concepts à succès. Ceux qui le font bien, comme Gameloft, réussissent à créer de bons jeux : par exemple Orders & Chaos, très inspiré de World of Warcraft. Dans ce cas, il s’agit de reprendre une formule qui marche pour proposer un jeu qui aura malgré tout d’énormes différences de gameplay. Sauf que certaines fois, le copycat va trop loin , surtout quand le leader d’un marché plagie les petits studios, ce que semble faire Zynga avec Nimblebit et Buffalo.

Zynga, le géant du social-gaming a été introduit en bourse il y a moins d’une semaine. Cette introduction a donné lieu à de nombreux débats sur son éventuelle surévaluation. En effet Zynga, âgé de seulement quelques années, était plus valorisé que des sociétés comme Electronic Arts (FIFA12) ou Take Two (GTA). A l’heure où les cartes facebook credits entrent dans les magasins, retour sur le studio qui est en train de changer le jeu vidéo.

Longtemps annoncés comme l’avenir du social gaming, les smartphones sont désormais envahis de jeux sociaux. Jeux de gestion, puzzles games, jeux géolocalisés. Et ça marche. Petit tour des différents social games disponibles sur iPhone.

Les jeux de gestion

Conscients de proposer un gameplay unique, les développeurs regorgent d’imagination pour proposer de nouveaux thèmes. Mais les codes graphiques restent similaires…et au final il est difficile de les différencier.

La dernière super-production de Zynga se nomme CastleVille, un jeu qui mêle aventure et gestion de vie de château. C’est un social game, donc point de batailles épiques mais de la récolte et de la décoration. CastleVille s’inscrit dans la lignée de CityVille, le gameplay n’apporte aucune innovation, c’est pour cela que je m’intéresserai uniquement à la première demi-heure de jeu. En effet, cette demi-heure est capitale pour accrocher le joueur, plus il jouera longtemps, plus il aura de chance de revenir le lendemain. Comme dans tout bon jeu facebook, la fidélité se renforce à chaque session.

Après avoir signé un partenariat avec Lady Gaga et Mc Donald, Zynga poursuit sa stratégie de placement de produits dans ses jeux facebook. Pour le leader du social gaming, l’achat de biens virtuels n’est pas l’unique source de revenus. Ainsi Best Buy s’est affiché durant plusieurs jours sur CityVille avec une intégration bien plus poussée qu’une simple affichette.